« Outsourcing - plus de contrats mais plus petits | Accueil | Effervescence de la recherche en Chine »

Qui parle encore d'offshore et de sous-traitants à propos des sociétés indiennes ?

Depuis de nombreuses années, le bon marketing de l’Inde en matière d’offshore programming et d’outsourcing a fait croire à de nombreuses sociétés occidentales que l’Inde était un réservoir de sous-traitance, d’offshore programming, d’outsourcing, de délocalisations et .. uniquement cela.

Ceux qui se sont intéressés à la réalité de ce qui se passait et se passe dans ce pays (et aussi en Chine) se sont aperçus du double discours et de la réalité de l’”offshore” indien qui en fait n’est qu’un produit d’appel alors que dans la réalité les sociétés IT indiennes se considèrent, à raison, comme les concurrents véritables de sociétés comme Cap Gemini, Accenture, EDS et autres SSII mondiales.

Ces dernières et leurs concurrentes plus petites (en France Steria, Atos, etc..) ont de plus en plus à faire face à la concurrence frontale des sociétés indiennes qui n’hésiteront pas à les racheter un jour ne serait-ce que par la puissance financière écransante que ces “nouveaux “ venus ont par rapport aux sociétés IT du “vieux monde”.

Si il y avait encore besoin de connaître la réalité de l’offshore programming” indien, qui n’est qu’un habillage marketing, voici quelques chiffres:

India's Wipro Technologies said revenue for its second quarter, ended Sept. 30, grew 26% to $568 million. In posting a double-digit sales gain for the period, Wipro joined fellow Indian firms TCS and Infosys, which reported similar results last week.

By contrast, IBM's vaunted Global Services arm on Monday said sales grew by a mere 3% in its third quarter. In August, EDS said its second-quarter revenue dropped 1%. The only major Western IT services firm that's even close to matching the growth seen by the offshore players is Accenture, which recorded a 15% revenue gain in its most recent quarter.

Wipro also reported strong growth in second-quarter net income, up 23% to $107.1 million. It also added 39 new clients in the period, including two new business-process-outsourcing customers.

 

novembre 16, 2005 in Délocalisation, Externalisation, Offshore programming, Outsourcing | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d834516d3069e200d83522903d53ef

Listed below are links to weblogs that reference Qui parle encore d'offshore et de sous-traitants à propos des sociétés indiennes ?:

Commentaires

Poster un commentaire