« Le marché des services informatiques en Russie explose: Russian IT is growing up !! | Accueil | Infosys, plus grande société IT du monde ? »

SQLI parle d'offshore programming sans en parler

Interview - Yahya El Mir (SQLI) dans le JDN nous apprend que:

“Nous avions préféré anticiper ce nouveau marché. Notre centre a été ouvert il y a trois ans. Aujourd'hui, l'offshore est devenu un argument commercial. C'est une activité qui marche à condition d'adopter la bonne stratégie et de mettre en place l'organisation qui va bien. D'abord, il est important de travailler dans un environnement présentant une certaine proximité culturelle avec la France.

Ensuite, il est nécessaire de mettre en oeuvre des processus adaptés. Chez nous, les agences locales restent en frontal, sur le plan de la relation commerciale et de l'intégration. L'implantation offshore est considérée comme un sous-traitant interne pour le développement. Notre site offshore représente environ 10% des effectifs. Mais cette activité est appelée à monter en puissance dans les années qui viennent. D'ici 2008, nous prévoyons de réaliser 25% de notre chiffre d'affaires dans ce domaine.”

On aurait été surpris de savoir que:

  • l’offshore programming n’est pas un argument commercial
  • que l’offshore programming fonctionne sans avoir une bonne stratégie ou une bonne organisation
  • que dans une SSII classique comme SQLI, on ne met pas les agences  en frontal
  • que l’activité offshore programming va monter

Bref, rien de nouveau et toujours la langue de bois (on serait curieux de savoir comment est mesuré le 10% et le 25% ;-))) puisque l’offshore est moins cher …) ou peut être que l’offshore programming n’est qu’un artifice pour SQLI ….

septembre 2, 2005 in Délocalisation, Externalisation, Offshore programming, Outsourcing | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d834516d3069e200d8351e81b953ef

Listed below are links to weblogs that reference SQLI parle d'offshore programming sans en parler:

Commentaires

Poster un commentaire