« The McKinsey Quarterly: How France can win from offshoring Comment la France va bénéficier de l'offshore ? | Accueil | Les sociétés indiennes deviennent globales Indian Software Firms Going Global »

Les marchés émergeants et la fin de l'offshore ?

Dans un récent article intitulé “Emerging Markets And The End of Outsourcing , Paul Mac Dougall parle de l’évolution des marchés émergeants comme la Chine ou l’Inde qui devenant des marchés  intéressants utiliseront leurs potentiels de développement informatique d’abord pour eux et ensuite créeront une demande sur certaines technologies en “subissant” aussi des augmentations de salaires.

La conclusion de Paul MacDougall est très américaine : “This is encouraging for future generations of U.S. IT workers. Their contest with foreign labor will be fought on the basis of skill and productivity, not wages. Americans, historically, have done pretty well in a fair fight.”.

Mr MacDougall a à notre avis et raison et tort. Raison de considérer ainsi l’évolution de l’Inde et de la Chine (mais qui de sérieux pense que les entreprises de ces pays, hormis en vitrine parfois, veulent devenir des sous-traitants et non des leaders ??) mais oublie 2 éléments:

  • le monde n’est pas “multinational” mais GLOBAL et la nationnalité des entreprises n’existe plus donc continuer à raisonner, dans le monde global, en termes de pays n’est pas juste
  • l’informatique n’est pas UN type de travail mais des centaines de travaux et de technologies différents dont aucun pays ni entreprise dans un monde GLOBAL peut avoir l’exhaustivité

Il s’ensuit que la notion d’offshore est dépassée quand on raisonne de manière globale. En revanche, on trouvera pour CERTAINES technologies ou TYPES de travaux toujours des zones où le prix sera moins cher, comme d’autres où le prix sera plus cher et la globalisation est justement l’art d’utiliser ce qui convient le mieux en fonction du besoin et des intérêts (financiers, de connaissance, de rapidité, de contact ?).

Un exemple concret: le développement de pages web en php ou de logiciels en C/C++ sera toujours moins cher en ex-URSS qu’ailleurs car hormis à Moscou, il n y a pas de demande interne et pourtant une masse d’étudiants qui continuent à être formés à ceci.. 

En revanche le prix d’une ressource SAP à Moscou coûte plus cher qu’à Paris..

Où et dans quel sens se fait l’offshore-programming ????

août 16, 2005 in Délocalisation, Externalisation, Offshore programming, Outsourcing | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d834516d3069e200d835530ca769e2

Listed below are links to weblogs that reference Les marchés émergeants et la fin de l'offshore ?:

Commentaires

Poster un commentaire