« mai 2005 | Accueil | juillet 2005 »

Désaccords entre la Chine et le Japon: un danger pour l'offshore

Gartner dit qu’il faut prendre en compte les ennuis existants entre la Chine et le Japon.

juin 28, 2005 | Permalink | Commentaires (0) | TrackBack

Ebay lance un système de Web Store-Building: une nouvelle sorte d'externalisation/délocalisation

Ebay lance un système de Web Store-Building: une nouvelle sorte d'externalisation/délocalisation: une nouvelle étape de la globalisation, mondialisation de la “fabrication” de l’e-commerce.

Les “clients” d’e-bay deviennent de vrais commerçants et E-Bay devient une galerie commerciale, un tiers de confiance, une banque intermédiaire..

Un exemple parfait des “nouvelles” externalisations/délocalisations qui cette fois-ci ne concernent pas la localisation des développeurs et qui sont encore moins cher !!

juin 28, 2005 in Délocalisation, Externalisation, Outsourcing | Permalink | Commentaires (1) | TrackBack

Offshore : un levier économique pour la France ?

C'est le titre d'une conférence organisée le 23 juin par "Phonethik".

Au programme:

Est-il possible d’associer compétence et faible coût de prestation ? Est-il possible de lancer de nouveaux projets sans connaître les contraintes juridiques françaises ? Est-il possible de conserver son activité tout en la dynamisant, de pérenniser des emplois tout en en créant de nouveaux ?

Cette conférence se tiendra le jeudi 23 juin de 9h à 11h dans les locaux de l'Echangeur, 66 rue des Archives 75003 Paris

juin 22, 2005 in Délocalisation, Externalisation, Offshore programming, Outsourcing | Permalink | Commentaires (0) | TrackBack

L'inde aurait des problèmes d emplois ??

InformationWeek > Outsourcing > India Faces Outsourcing Labor Shortage > juin 7, 2005 nous apprend que l’Inde a des problèmes d’emploi car (une découverte) ce n’est pas la quantité qui compte mais la qualité qui est difficile à trouver (8/100 de personnes “sélectionnables” par les sociétés occidentales qui outsourcent en Inde et seule une fraction des “diplômés” est apte à travailler selon les exigences occidentales)

juin 8, 2005 in Délocalisation, Externalisation, Offshore programming, Outsourcing | Permalink | Commentaires (0) | TrackBack

Panorama des salaires offshore

Le JDN présente un Panorama des salaires offshore d’après une étude de Neoit. On peut y faire les mêmes critiques que d’habitude:

  • est-ce qu’une moyenne a un sens en mélangeant toutes les sortes de compétences (d’ailleurs peut on comparer une MOYENNE de salaires en France et une MOYENNE de salaire en Inde ou en Roumanie où les métiers et technologies utilisées, pratiquées, vendues ne sont pas les mêmes ??)
  • est-ce qu’une moyenne a un sens sur des territoires très disparâtres ? (Exemple typique la Russie où les salaires ne sont pas loin du niveau français à Moscou -débutant à 1500  USD hors charges- mais au niveau le plus bas de l’offshore dans les régions -débutant à 400 USD hors charges- …)

juin 6, 2005 in Délocalisation, Externalisation, Offshore programming, Outsourcing | Permalink | Commentaires (0) | TrackBack

NON au referendum français: l'avis d'un américain qui pense que la France perdra des "IT jobs" à cause de ça


On peut être d’accord ou pas avec cette opinion typiquement anglo-saxonne ;-)


For a country where unemployment is north of 10%, France seems unduly anxious to ensure that well-paying, white-collar jobs forsake its shores.


The country's rejection, by referendum, on Sunday of the proposed European Union constitution represents more than just a dismissal of the document. It's an affirmation of France's desire to cling to economic and labor policies that are more old-line Marxist than progressive socialist. As a result, the country is further isolating itself from the global economy.


The EU constitution is meant to create a more tightly integrated, uniform economic bloc throughout Europe and improve trading conditions for domestic producers and foreign investors alike. Yet proponents of the "Non" vote painted it as a Trojan horse for American-style free markets that would mean "the dismantling of the right to work," according to the left-wing lobby group Attac.


In fact, by bringing greater political coherence to Europe and by inhibiting the growth of trade barriers, the EU constitution would improve Europe's international competitiveness, ensure its place internationally, and spur job growth. On the other hand, a politically and economically stagnant Europe will assuredly see more mass layoffs, like those recently announced by IBM, by multinationals in high-growth industries such as computer services and biotech.


I suspect a number of global firms already are planning to shift IT work from France to Eastern Europe or Asia in the wake of the referendum. Meanwhile, in Germany, victories by the left in regional balloting have forced chancellor Gerhard Schroder to call an early election. German voters, apparently, want to create an even less-competitive business environment even as high costs have already led national firms like Siemens to move the bulk of their software development to Asia.


It's a tough lesson, but European voters need to learn that survival in a global economy, in which work can be shunted around the world at Internet speed, requires a competitive business environment. The merits of globalization can be debated, but there is no stopping it and Europe needs to get on board for the sake of its workers.


Paul McDougall
paulmcd@cmp.com
informationweek.outsourcingpipeline.com

juin 1, 2005 in Délocalisation, Externalisation, Offshore programming, Outsourcing | Permalink | Commentaires (1) | TrackBack