« Offshore à l'envers: un autre exemple | Accueil | Délocalisations d'informatique: le début des grands mouvements »

Plus de details sur le piratage des comptes de la Citibank par des sous-traitants indiens

Libération : La Citibank piratée par son sous-traitant indien  donne des détails sur cette affaire dont nous parlions déjà dans une note intitulée “Gartner ne soit pas d’impact à long terme sur l’outsourcing indien suite au col commis”

La principale cause à notre avis des problèmes de ce type en inde est, comme le précise d’ailleurs l’article de Libération l’énorme turn-over -jusqu’à 80%- des sociétés d’outsourcing en Inde. Ce turn-over est causé principalement par 3 choses:

  • manque de régularité des contrats ce qui empêche d’avoir une activité et donc un personnel “lissé”
  • les développeurs indiens considèrent souvent l’offshore comme le moyen de se former avant d’émigrer aux US, en Angleterre ou de créer leur propre société ou d’aller chercher un plus gros salaire ailleurs
  • l’offshore indien n’a pas une mentalité de “faiseur” mais plutôt de “commerçant” (ce qui est très bien pour la réactivité mais a aussi des côtés négatifs)

mai 6, 2005 in Délocalisation, Externalisation, Offshore programming, Outsourcing | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d834516d3069e200d835109e6653ef

Listed below are links to weblogs that reference Plus de details sur le piratage des comptes de la Citibank par des sous-traitants indiens:

Commentaires

Poster un commentaire