« L'offshore programming en Russie | Accueil | L'offshore-programming ne transformera pas le royaume uni en nation de coiffeurs »

Directive Bolkestein: la légalisation de l'offshore sauvage et des marchands de viande ?

A l’initiative de l’ancien commissaire européen Frits Bolkestein (libéral néerlandais), un projet de directive (loi européenne) sur la libre circulation des services au sein de l’Union européenne est actuellement en discussion  (Download bolkestein.doc ).

Concrètement ceci permettrait de faire travailler des ingénieurs roumains (on ne va parler ici que de l'informatique mais cette directive toucherait tous les métiers) aux conditions roumaines mais en France par exemple.

Ceci légaliserait l'offshore sauvage et illégal actuellement (et qui pourtant se pratique notamment quand certaines sociétés étrangères en France se croient au dessus des lois françaises et font venir des cohortes d'informaticiens indiens, chinois, roumains, dans des conditions misérables) et surtout ferait perdurer l'informatique en mode "régie" ou dans de très nombreux cas (pas la totalité cependant) la SSII se contente de vendre des cv en ayant qu'une vague idée du projet.

Dans d'autres pays que la France comme les USA, ceci existe déjà et contribue aux "bons" chiffres de l'offshore mais les pratiques européennes et françaises sont tout autres et il serait dangeureux à notre avis de vouloir importer le système libéral en Europe avec ce genre de pratiques.

La France compte 600000 informaticiens et 50000 informaticiens au chômage. Le marché des prestations informatiques est de 20 milliards d'euros et l'offshore légal représente moins de 1% de ce marché (1000 à 2000 emplois). L'offshore légal peut prendre une part du marché des développements réalisables au forfait, c'est-à-dire au maximum de 10 à 15% du marché total donc on ne sait pas si il ne grossira pas AVEC l'offshore qui dans les 2/3 des cas permet de réaliser des projets qui n'auraient pas eu lieu sans offshore programming ...

Ouvrir AUSSI les possibilités à de la régie par des développeurs de pays aux conditions sociales nettement moins bonnes qu'en France serait ouvrir la porte à tous les abus et à la destruction potentielle du know how français en Informatique.

Qu'en pensez-vous ?

décembre 20, 2004 in Délocalisation, Externalisation, Offshore programming, Outsourcing | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d834516d3069e200d834416c1553ef

Listed below are links to weblogs that reference Directive Bolkestein: la légalisation de l'offshore sauvage et des marchands de viande ?:

Commentaires

Pour une fois, pro-offshore et anti-offshore sont (presque) d'accord...oui, mais ce n'est pas exactement sur l'offshore !

A lire : Quand les promoteurs de l'offshore s'opposent à l'onshore...
http://forums.munci.org/viewtopic.php?p=17973

Rédigé par : Regis | 27 avr 2005 03:40:09

Régis, vous ne voyez pas l'éclatant : il n'est pas étonnant que tubbydev soit contre la directive Bolkestein, tout simplement car tubbydev offshorise en Russie et en Ukraine, et donc n'est pas du tout concernée par les avantages offerts par la directive. La position de tubbydev ne serait certainement pas du tout la même si elle était implantée à Riga ou à Talin, avec des citoyens européens dans ses bureaux.

Rédigé par : ! | 27 avr 2005 15:00:31

--> Regis: nous ne faisons pas la promotion, au sens où vous semblez l'entendre, de l'offshore. Nous avons toujours dit que l'offshore n'est pas la panacée et ne peut être utilisé que pour au maximum 15% des développements informatiques. Je me suis enregistré sur votre forum pour répodnre à votre article.
--> !; cher inconnu; Vous devez être un consultant très intelligent pour développer une telle théorie. Toutefois, sachez que dans la réalité de l'offshore "illégal" il y a longtemps que les sociétés ne s'intéressent plus aux roumains ou polonais et directement aux ressortissants de pays moins cher. Par ailleurs, il est actuellement plus intéressant de travailler pour un développeur roumain ou un polonais dans son pays qu'en France. De moins en moins de sociétés roumaines ou plonaises "valables" s'intéressent au marché de l'offshore. Vous oubliez peut être l'aspect humain du travail qui fait que dans la majorité des cas, les gens préfèrent rester dans leur pays ce qui est bien normal..

Rédigé par : Pierre | 2 mai 2005 14:28:14

Poster un commentaire