Google Yahoo remplacent les journalistes ?

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


“La presse est en crise” lit-on de partout. En corollaire, la question de la présence de la presse “classique” sur le web est aussi posée. Il semblerait que d’une part la presse “classique” DOIVE être sur le web (selon quels principes ? lois ?) et d’autre part que le web soit une MENACE pour elle..

Il résulte de ces 2 postulats (jamais démontrés) que la presse est doublement en crise car AUSSI en crise sur le web.; (ce que certains transforment illogiquement en “à cause du” web).

Remarquons tout d’abord, sans appronfondir aujourd’hui, que les magazines ou journaux ou radios ou télés qui ne sont pas sur le web, ne sont pas + ou – en crise que les autres

En ce qui concerne les relations conflictuelles qu’entretient la presse (et puisque les relations ne sont que le fait d’humains: loes gens de presse) avec le web: la présence, menaçante, envahissante, dérangeante de Google et Yahoo et tous les autres monstres sans coeur et sans plume..

Le professeur Neil Henry de Berkeley (son dernier livre “"American Carnival: Journalism Under Siege in an Age of New Media," semble intéressant -on ne l’a pas lu) dans “the decline of news”, s’énerve contre Google:

It is no longer acceptable for Google corporate executives to say that they don't practice journalism, they only work to provide links to "content providers." Journalism is not just a matter of jobs, and dollars and cents lost. It is a public trust vital to a free society.”

As a teacher of journalism, I see the situation differently. I see a world where the craft of reporting the news fairly and independently is very much endangered; and with it a society increasingly fractured, less informed by fact and more susceptible to political and marketing propaganda, cant and bias.”

Sans être journaliste, et peut-être grâce à ça , je vois les choses différemment moi aussi..

Nous (Tubbydev) a fait plusieurs sites/blogs de “news”, de journalistes (actifs et retraités), de magazines et dans TOUS les projets, même ceux dont on parle comme quelque chose de “nouveau”, il y a plusieurs CONSTANTES communes:

  • les sites sont faits ergonomiquement sur la base des idées des “éditeurs” du site et non des internautes qu’on y attend
  • le contenu est fait en fonction de ce que pensent les “éditeurs” du site et non en fonction de ce que cherchent ou veulent les internautes
  • les buts et objectifs du site sont incompatibles les uns avec les autres (si vous n’êtes pas d’accord avec ceci, donnez UN contre-exemple) et jamais précis, on veut: beaucoup de visiteurs, beaucoups de pages vues, du contenu “intelligent”, du contenu intéressant (aux yeux des “éditeurs”)
  • on ne s’intéresse jamais à ce que veulent les gens en:
    • temps d”atteinte” de ce qui les intéresse
    • type de visualisation
    • longueur du contenu
    • forme du contenu
  • les “éditeurs” du site son déconnectés de la réalité des “simples gens” car habitués finaolement à écrire et travailler en fonction d’études ou d’avis de confrères ou de ceux qui les paient (et qui formatent le type d’écriture, le style et la façon de penser au final)

En “face” de ceux-ci, on a… RIEN.. hormis Google et Yahoo (et d’autres) qui, par défaut, ont, PARMI (et pas seulement) leur contenu TOTAL, le contenu qui intéresse les gens (à tort ou à raison.. mais c’est un autre problème) et dont le sous-ensemble fait plus d’audience que les sites qui se veulent à destination de la population intéressée par les “journaux du/sur le web”..

Le jour où UN site (issu de medias classiques ou pas) s’intéressera aux gens et se construira de leur point de vue et d’envies, alors il “cartonnera” en audience et une fois celle-ci acquise, pourra éventuellement, si tel est le souhait de ses éditeurs, décider d’une ligne éditoriale..

Bien entendu, il est aussi tout à fait légitime de PUBLIER qqch en proclamant “c’est ce que je pense, tant mieux si les éventuels lecteurs sont d’accord avec ça et tant pis si ils ne le sont pas” mais dans ce cas, il ne faut pas rechercher de grosse audience (et ne pas, sauf acte gratuit , dépenser beaucoup en technique pour publier ceci -un simple blog gratuit suffit..) .. et donc de gros revenus publicitaires..

 

 

Commentaires sur: Google Yahoo remplacent les journalistes ?

Je comprend mieux en effet.

Les gens s'intéressent aux choses simples. Comme les coup de boule sur les terrain de foot ;) .

Et il faut leur donner du contenu qui montre ce genre de choses.

Mais l'audience c'est du volume cela ne fait pas le public, l'audience ne fait pas l'influence, faut dissocier.

Rédigé par : Joseph | 3 juin 2007 21:55:27

"..; faire du vrai journalisme d'investigation..." lol ou j'ai pas compris.. Qui prétend qu'un site doit/peut être du JOURNALISME D INVESTIGATION ??
"l'audience vient naturellement lorsque la qualité journalistique est bonne".. nous ne sommes pas d'accord.. Nous disons que justement dans ce cas, l'audience ne vient pas, ne serait ce que parce que les gens viennent par leurs envies ou par google et que la qualité n'est pas bijective avec ces 2 choses..
L'exemple des péripatéticiennes est un sophisme car elles n'ont pas d'audience réelle.
Bonne semaine ;-)

Rédigé par : Pierre | 3 juin 2007 19:22:09

"Le jour où UN site (issu de medias classiques ou pas) s’intéressera aux gens et se construira de leur point de vue et d’envies, alors il “cartonnera” en audience et une fois celle-ci acquise, pourra éventuellement, si tel est le souhait de ses éditeurs, décider d’une ligne éditoriale."

lol ou alors j'ai pas compris.
Décider d'une ligne éditoriale et faire du vrai journalisme d'investigation seulement lorsque l'on a acquis une audience sur "vous vos envies, votre baguette vous la préférer croustillante ou moelleuse?... "

Non, le projet éditorial prime, l'audience vient naturellement lorsque la qualité journalistique est bonne. Mais instaurer une politique éditoriale après avoir fait du racolage je n'y crois pas.

C'est comme si les péripatéticiennes se mettaient à valoriser leur portefeuille client en vendant des services d'assurance, de santé, de finance... bref c'est utopique.

Mais en même temps j'ai peut être pas bien compris le paragraphe en question.

Bon week end,
Joseph

Rédigé par : Joseph | 2 juin 2007 11:23:42

Poster un commentaire sur: Google Yahoo remplacent les journalistes ?







« Statcounter passe à 500 | Accueil | Windows Live Writer: nouvelle version »



Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous