Fin des blogs 1.0 ? vers les blogs 2.0 ?

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


On a beaucoup parlé durant le second semestre 2005 du web 2.0 et par capillarité des blogs 2.0 (il y a même eu une conférence à ce sujet). La cause de passage à une autre version n’est pas très très évidente pour le web et encore moins pour les blogs mais comme souvent dans ce domaine la logique conséquence de faits ou d’évolutions a précédé celles-ci.

Quel est en effet l’état des lieux de la fameuse “blogosphère” en ce début 2006 ?

  • beaucoup de chiffres invérifiables
  • des nouveautés pas vraiment nouvelles
  • de nouveaux entrants pas vraiment nouveaux
  • un essoufflement des premiers blogueurs

– beaucoup de chiffres invérifiables (une étude de médiamétrie parue et disponible mais pas d’infos qur la méthode utilisée  )

  • Skyblogs annonce 3 millions de blogs, ce qui ne fait pas 3 millions de blogueurs mais c’est surtout a priori le résultat des multiples tentatives d’apprentissage et de perfectionnement quand on essaie d’avoir un skyblog (comme c’est gratuit on essaie plusieurs fois ;-))
  • pages vues: certains annoncent des chiffres faramineux et tout le monde semble avoir oublier les leçons et pratiques du début du web.. Un exemple de ruse pour augmenter vos pages vues: couper systématiquement les notes ce qui fait que les lecteurs qui lisent une note “feront” 2 pages vues.
  • une audience annoncée du podcast basée sur les téléchargements de podcast mais pas sur l’écoute  qui est elle invérifiable
  • des statistiques de lectures des flux RSS variables selon le “fanatisme” des statisticiens amateurs

En bref, un manque de rigueur et de certitudes sur les vrais chiffres qui semblent noyés dans les chiffres du web sans vraiment permettre d’isoler le phénomène (mais s’agit-il d’un phénomène tel qu’on nous le présente ?)

– des nouveautés pas vraiment nouvelles

dont le symbole est le podcast. Concrètement le podcast est la possibilité, via le RSS, de récupérer du contenu audio ou audio-video, à partir de n’importe quel site le proposant (dont les blogs), donc notamment de récupérer des contenus mis en ligne, contenus qui peuvent être en différé. Bien evidemment, cette simple conséquence du RSS, des fonctionnalités des nouvelles plateformes de type blogs, du haut débit et des capacités de mémoire d’appareils comme les ipod permet un certain nombre de choses mais doit on autant en parler comme d’une révolution ?

En comparant ceci, bien indirectement: qu’est-ce que l’apparition du CD quand il y avait la cassette a changé à la musique ? …. sauf pour les fabricants de matériel et toute la chaine économique concernée et quelques fanas de qualité ultra ….. rien du tout…

On en a déjà débattu à plusieurs endroits, le podcast est surtout un bon gros habillage marketing (lire à ce sujet la note de Padawan “podcast et marketing” et celles de Tubby “podcast ou renommage de la radio en differé” par exemple  )

– de nouveaux entrants pas vraiment nouveaux

Côté clients et utilisateurs: beaucoup de sociétés se sont mises aux blogs comme beaucoup de sociétés évoluent et utilisent, après une période d’observation, les nouveautés techniques, économiques, fonctionnelles. (Les gens ne se sont pas précipités vers les hypermarchés ni sur les téléphones portables quand ceux-ci sont apparus ; les sociétés, qui sont faites d’humains (tiens une découverte) ont le même “process”.)

Certaines sociétés, DONT LE METIER est le marketing humain, ont bien entendu adapté les blogs tels qu’ils étaient présentés en France, c’est à dire comme des manifestations de PERSONNES mais la plupart des sociétés, qui n’ont pas d’intérêt économique (tiens une société a des intérêts économiques ??  une autre découverte), ont mis + de temps avant de voir dans les blogs la possibilité de créer des espaces, blocs, briques, de SUJETS où les auteurs ne sont pas vraiment importants mais où les possibilités, la souplesse, le coût de ces plateformes SONT intéressantes.

En ce qui concerne les particuliers, j’ai l’impression que beaucoup de nouveaux blogueurs sont des gens qui étaient déjà présents sur le web et qui après, eux aussi une période d’observation, ont décidé de s’y mettre, abandonnant parfois leur site web, dans lequel ils avaient investi tant de connaissance technique … (c’est dur de se rendre compte que ce qu’on a appris en beaucoup de temps se fait maintenant en 2 minutes )

A mi-chemin entre sociétés et personnes tant leur ego est important, les journalistes, déclarés ou pas, se sont mis aux blogs dans l’usage version online du papier. Dans certains cas, cela leur permet de parler d’autres sujets que ceux pour lesquels on les paie; Dans d’autres cas, cela leur permet d’exister en dehors de l’entreprise où ils exercent. Pour les observateurs des medias, toujours plus nombreux, les blogs sont une mine d’or puisque sans les payer on a + de medias qui parlent d’eux mêmes, des nouveaux, des anciens et du grand soir

Au niveau des plateformes, les dominants sont les mêmes que dans le web “classique”, Microsoft et Google. Yahoo semble ces derniers temps se concentrer sur les outils transversaux de blogs, évitant ainsi la confrontation directe avec Microsoft et Google. les challengers comme le gros challenger 6apart ou les challengers locaux (blogspirit en France, 20six en Europe par exemple) ont (là c’est notre avis) soit un avenir d’hébergeur classique (revoyons l’histoire de multimania ou de free à ses débuts -sans la partie connection) ou de vente à court terme (avant fin 2006) à un gros qui voudrait récupérer des clients ou les fumeuses, heuu  fameuses, parts de marché.

– un essoufflement des premiers blogueurs

(dernière nouvelle: la vente du blog du Herald Tribune avec la lassitude évoquée)

Les “premiers” blogs sont moins mis à jour; les gens parlent + de choses où ils cherchent vraiment une aide ou à faire une communication. En bref, une sorte de retour vers le contenu du site web classique agrémenté du billet d’humeur de temps en temps. Le podcast est aussi un signe d’essoufflement (cas typique de Ploic qui écrit de moins en moins et parle de plus en plus, ce qui est plus simple et plus rapide pour lui) du blog 1.0 Podcast = bcp de contenu avec moins d’efforts (une fois qu’on s’est rodé).

Il serait aussi intéressant d’avoir le nombre de blogs abandonnés mais il faudrait d’abord définir de quoi il s’agit ;-))  Est-ce un blog sans note pendant 1 mois, 2 mois, 3 mois, 6 mois ? Bien entendu, aucune plateforme ne communiquera là dessus mais je parierais sur 30% de blogs “sans vie” par rapport aux chiffres donnés.

Au même titre, un essoufflement des blogs en marque blanche.. tout le monde s’est engouffré dans le modèle skyblogs mais combien de blogs chez Europe 2, chez NRJ, au Monde, etc.. quel intérêt économique ? quelle rentabilité ? et quel intérêt, avantages, inconvénients pour un utilisateur d’aller prendre son blog gratuit chez l’un plutôt que chez l’autre ?? Combien de personnes ont des blogs à droite et à gauche ?

Donc les blogs 2.0 c’est et ça sera quoi ??

A priori et après avoir regardé la blog de cristal :

+ de blogs de sujets (moins de mise en avant de l’auteur), de blog collaboratifs (de type agoravox, publius), de blogs = forums améliorés … en fonctionnalités (que de fois en entreprise, on entend: quelles différences avec un forum.. question à laquelle il est impossible de répondre par une autre réponse que “aucune” si on envisage les blogs uniquement comme “manifestation d’une personne”..)

+ de blogs automatiques, utilisés comme artifice de référencement ou de portail à la netvibes “light” (je veux tout savoir sur un sujet, je fais un blog où remontent automatiquement les trucs à ce sujet via technorati ou autres.. ça ne me coûte rien, je n’ai pas besoin de connaître la technique..)

+ de blogs temporaires, utilisés pour Un évènement, UNE campagne de pub ou de politique .. UN moment de la vie d’une entreprise (un départ en retraite, un lancement de produit, une réorganisation, un brainstorming, etc..)

+ d’utilisation du RSS et peut être le début du RSS qui synchronise (voir les dernières annonces de Microsoft à ce sujet) à la manière de l’ancêtre Lotus

+ de portails de blogs car seuls ceux-ci pourront offrir un contenu  changeant et permettre aux blogs peu mis à jour d’avoir une certaine visibilité (juste retour de balancier: après la désintermédisation .. heu  c’est juste ce mot ??  l’arrivée d’autres intermédiaires )

+ d’interpénétration entre blogs et sites classiques; les blogs ne sont que des sites préformatés après tout

+ de pénétration des blogs dans les entreprises pour remplacer de coûteuses usines à gaz telle les quickplaces ou autres outils de KM vendus à prix d’or

l’arrivée en masse de Microsoft dans la publication des blogs (quand vont ils intégrer à Outlook et outlook express un bouton “blog it” ou “mail to the world” qui publiera le contenu du “mail” sur la plateforme de blogs (avec une préf&rence pour MSN Space bien sûr)

 


Commentaires sur: Fin des blogs 1.0 ? vers les blogs 2.0 ?

Les choses changent et évoluent dans la vie, nous avons vu par exemple la voiture et l’appareil de télévision évoluer… , l’Internet évolue aussi . On a passé du web 1.0 au web 2.0. Avec le Web 2.0, nous n'utilisons pas seulement l'Internet, nous interagissons aussi . Les sites Web 2.0 permettent aux utilisateurs d'interagir non seulement avec le site et le webmaster, mais aussi avec d'autres personnes qui accèdent au site comme par exemple les sites de Facebook, MySpace, twitter et Digg.

Rédigé par : matiss | 29 août 2012 15:16:54

Comment démarrer son propre business sur Internet GRATUITEMENT !
Bonjour,
C’est le plus beau cadeau que je puisse vous faire ! Je vient de découvrir une manière de développer mon business sur Internet simplement et sans risque .Cette méthode est gratuite et
va vous apprendre pas a pas comment développer un business sérieux et légal sur Internet.

Si vous voulez vous aussi développer un business sérieux sur Internet alors demandez nous cet E-book GRATUITQUI qui va vous y aider et même mieux que ça !

Recevez GRATUITEMENT cet E-book en remplissant ce petit formulaire avec votre adresse mail et votre prénom :

abd265abd@yahoo.fr

C’est une méthode incroyable, c’est simple et ça fonctionne terriblement bien.

Voulez vous :

-Créer votre propre affaire depuis votre domicile.

-Un véritable travail a domicile.

-Devenir votre propre patron.

-Gagner des revenus sur internet.

-Avoir plus de temps libre.

-Atteindre une plus grande liberté financière.

Je vais vous montrer comment vous pourrez vous aussi démarrer votre propre affaire a domicile le plus simplement possible.

-Sans risque.

-Sans stock.

-En toute liberté.

-Avec ou sans investissement.

-Sans connaissances particulières et sans site !

Recevez GRATUITEMENT cet E-book en remplissant ce petit formulaire avec votre adresse mail et votre prénom :

http://www.affiliation-livres.com/ebook-gratuit.php?ref=dav84

Cordialement,

http://www.megatrafic.com/register.php

Rédigé par : abdelkader | 14 juil 2006 19:54:35

Sur la facilite des podcasts pour publier plus d'infos (Podcast = bcp de contenu avec moins d’efforts): ce qui est vrai pour la publication n'est vrai pour la consomation: difficile de lire en biais un podcast.
Il faudrait pouvoir marier cette techno avec du speech to text pour que ca soit vraiment optimal dans les 2 sens. Heureusement des companies comme Podzinger bosse sur ce genre de concepts, donc il y a de l'espoir...:
http://www.techcrunch.com/2006/01/14/podzinger-launches-moves-podcast-search-forward/

Rédigé par : Marc Dangeard | 18 jan 2006 08:23:17

Bravo pour cette passionnante et clairvoyante analyse.

Rédigé par : joel ronez | 17 jan 2006 19:17:08

Poster un commentaire sur: Fin des blogs 1.0 ? vers les blogs 2.0 ?







« Un bon ? concurrent de feedburner | Accueil | Certains se demandaient si la bulle était de retour, ben oui puisqu'elle explose »


Besoin de contenu, de rédaction web ? Notre proposition sur Redac Web SEO
Besoin d'une info ou d'un développement web, de référencement naturel, de blogs, de Wordpress, de Typepad, de Movable Type ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous